Jeudi le 23 Janvier 2020
Slideshow Image 1 Slideshow Image 2 Slideshow Image 2
 
 En tournée à Tiassalé - Sam l’africain annonce une marche pour la libération de Gbagbo | Ivoire News Info | Le site de l'actualité sur la Côte d'Ivoire
 
SOCIETE

En tournée à Tiassalé - Sam l’africain annonce une marche pour la libération de Gbagbo

Article posté le 19-04-2016 | 0 Commentaire(s)

En tournée à Tiassalé - Sam l’africain annonce une marche pour la libération de Gbagbo
Sam l’Africain, président de la Nouvelle alliance de la Côte d’Ivoire et la patrie (Nacip), a annoncé, samedi dernier, à Tiassalé, une marche pour demander la libération du président Laurent Gbagbo, le samedi 21 mai prochain. Cette marche, selon Sam l’Africain, partira du palais de justice de Yopougon jusqu’à la place Ficgayo dans la même commune.

Il a lancé un appel à la mobilisation de tous pour cette marche notamment aux populations de Tiassalé à qui il a demandé, par ailleurs, de vivre en parfaite harmonie avec les ressortissants de la Cedeao dans leur localité. Devant un public venu nombreux, le président de la Nacip qui vient de rentrer de La Haye où il était témoin dans le cadre du procès du président Laurent Gbagbo et de Charles Blé Goudé, a ouvertement pris position pour Pascal Affi N’Guessan, président du FPI, dans le cadre de la crise qui secoue le parti créé par Gbagbo. 

« Le FPI est en crise. Il y a un problème entre Affi et Sangaré. Moi, je suis avec Affi parce qu’il est dans la vérité. Il est sur la voie de Gbagbo. C'est-à-dire le dialogue, la paix et la réconciliation. Je connais Sangaré mais je ne peux le suivre parce qu’il n’est pas dans la vérité », a soutenu Sam l’Africain. Selon lui, « Gbagbo n’a jamais fait acte de candidature. Les gens ont fait de faux documents. Il reviendra lui-même pour dire la vérité ». 

Le témoin de la Cpi s’est aussi prononcé sur le procès de Laurent Gbagbo à la Cpi. « C’est pour des raisons politiques que Gbagbo est en prison », a-t-il affirmé. A l’en croire, « si c’était le droit, je serais revenu avec lui ». Fort de son expérience de témoin à la Cpi, Sam l’Africain s’interroge sur le fait entre « celui qui dit : il n’y a rien en face et celui qui prend les armes pour tuer, qui doit être en prison ? »

Benjamin Koré 
Envoyé Spécial (Notre voie)

Votes  
3.5/5 (358 times)

  Commentaires


Aucune Réaction, Soyez le premier à réagir
 
 
 Dans la même catégorie

SOCIETE

24-10-2017
Conflit intercommunautaire à l'ouest, Augustin Kouyo répond à Sylvain Namoya
Mon cher Sylvain Namoya, tu as tort de généraliser ce qui se passe à l'ouest en insinuant que "le

SOCIETE

18-10-2017
POUR RÉDUIRE LA MISÈRE,IL FAUT ROMPRE LA CHAINE DE CAPTIVITÉ
Des États démocratiques, déconcentrés et puissants prennent en captivité des pays africains

SOCIETE

05-10-2017
Côte d’Ivoire : 2 morts dans des troubles communautaires dans l’ouest ivoirien (Gouvernement)
Deux personnes ont trouvé la mort dans des troubles communautaires à l’Ouest de la Côte d’Ivo

SOCIETE

04-10-2017
Côte d'Ivoire: la poudrière foncière de l'ouest explose à nouveau.(par Armand Iré)
Dans un affrontement à l'arme lourde depuis hier 27 septembre 2017, les Wê et les Baoulés s'entre

SOCIETE

18-09-2017
Côte d’Ivoire: un incendie ravage plusieurs magasins au grand marché d’Abobo
Abidjan (Côte d’Ivoire) - Un incendie s'est déclaré dimanche soir, aux alentours de 20 h 45 mn

SOCIETE

14-09-2017
Les ‘‘microbes’’ tuent/ La Police déclare la guerre aux étudiants
La cité rouge, cité universitaire à quelques encablures de la Radiotélévision ivoirienne (RTI)

 REGARDER I-VOIRENEWS TV
 ESPACE MEMBRES
 SORTEZ AVEC LE SOURIRE



 TITROLOGIE


Radio Ivoire News Info
 SONDAGE
 NEWSLETTER
Rester informer des dernières nouvelles de l'actualité Africaine