Lundi le 23 Septembre 2019
Slideshow Image 1 Slideshow Image 2 Slideshow Image 2
 
 A.Lorougnon:"être ambassadrice de bonne volonté c’est devenir le porte-parole de personnes qui vivent dans la précarité" | Ivoire News Info | Le site de l'actualité sur la Côte d'Ivoire
 
ACTUALITES

A.Lorougnon:"être ambassadrice de bonne volonté c’est devenir le porte-parole de personnes qui vivent dans la précarité"

Article posté le 11-05-2019 | 0 Commentaire(s)

A.Lorougnon:
Le 23 mars 2019 à Paris,l'Ivoirienne Agnès Lorougnon a réçu le prix Myriam Makeba et été intronisée de ce fait Ambassadrice de Bonne Volonté. Événement haut en couleur qui a réuni des personnalités de différents horizons (artistiques, politiques etc.)

Un mois après cette importante cérémonie Ivoirenewsinfo est allé à la rencontre de Son Excellence l'ambassadrice Agnès Lorougnon pour en savoir davantage sur son prix .

Questions Ivoirenewsinfo: Merci madame d'avoir accepté cette rencontre avec nous pour parler principalement du Prix Miriam Makeba que vous avez reçu il y a peu à Paris et qui fait de vous désormais Ambassadrice de Bonne Volonté. Mais avant, nos lecteurs voudraient savoir qui est Agnès Lorougnon ?

Permettez-moi d’abord de remercier très sincèrement le site d’information Ivoirenewsinfo et l’ensemble de votre équipe pour cette opportunité que vous m’offrez pour parler de mon nouveau titre honorifique d’Ambassadrice de Bonne Volonté du Prix Miriam Makeba. Mais aussi, desensibiliser l’opinion publique quant aux défis et enjeux de la problématique environnementale et de développement durable via une prise de conscience des africains pour un nouveau départ d’une Afrique grâce à notre réalisme et pragmatisme , de l’engagement sincère en faveur du développement de notre continent.

Pour revenir à votre préoccupation de me présenter à vos lecteurs, je suis Madame Agnès Lorougnon, je suis une femme Entrepreneure. Diplômée en Comptabilité et gestion d’ Entreprises. J’ai fait le choix depuis plus depuis plus d’une quinzaine d’années, des pays Anglophones où j’ ai conforté mon potentiel et mes réflexions dans une vision du monde des entreprises.C’est ainsi que je me suis installée en République d’Irlande qui était en plein essor économique à cette époque.

 J’ y exerce en tant que comptable et administratrice de bureau dans les métiers des travaux publics et carrières de production de matériaux de construction  dès mon arrivée en Irlande. Un monde d'hommes où je devrais  faire mes preuves. 18 mois plus tard dans la société Kelly Quarries, je crée ma propre société  de chantier et de construction pour la livraison de gravier, goudron et sable.

Je suis  par ailleurs la Directrice Générale de GIFTS SOLUTION IRELAND,  entreprise spécialisée dans la sélection de cadeaux d’affaires originaux et  dans la commercialisation du champagne personnalisé auprès des grands hôtels et des particuliers créée en 2011.
Co. Fondatrice d’une Agence de communication (Presse et Média),  créée sur le marché le magazine  POLITICO. Revue vendue en kiosque dont La ligne éditoriale porte essentiellement sur les questions stratégiques géopolitiques et géo-économiques au cœur de l’avenir du continent africain et du monde.

Depuis plus de trois ans, je m’intéresse au métier de la ferme pour apprendre les rouages  de l’élevage avec la traite des vaches notamment. Simultanément, je m’intéresse  au secteur de l’industrie de l’alimentation et des additifs et des arômes pour la fabrication de denrées alimentaires.
 
Outre mes activités professionnelles, je mène plusieurs actions humanitaires dans plusieurs pays africains tels que la Côte d’Ivoire, le Sénégal, la Centrafrique, la République Démocratique du Congo, le Congo Brazzaville, le Burkina Faso, le Togo etc… à travers mon ONG dénommée Coopération Europe-Afrique pour la Solidarité et le Développement(C.E.A.S.D), souvent, en partenariat avec d’autres
associations d’appui locaux.

Aux côtés de Feu M. Guédé Zadi, Maire de la Ville de Guibéroua, via l’association Zozoné de Guibéroua en France, j’ai également apporté plusieurs années d’assistance aux populations, aux structures sanitaires et éducatives de Guibéroua une ville située dans le Centre-Ouest de la Côte d’Ivoire.Je suis à l’initiative de la création des associations Women in Ireland for the Future et Dreliba et je parraine des projets d’autonomisation des femmes rurales africaines, l’Agriculture, l’adduction d’eau, le jumelage et l’insertion des jeunes, les enfants des rues et les orphelins. Je suis membre Women Link de Longford en Irlande, une organisation de Femmes entrepreneures,
Media Women Covenant (Alliance des femmes de Média),
Women Environmental Covenant (Alliance des femmes pour
l'Environnement).

Le 23 mars c'est devant un parterre d'invités de haut rang que vous avez reçu le Prix Miriam Makeba. Pouvez-vous nous faire un bref historique de ce prix et surtout pourquoi porte- t-il le nom de cette diva de la chanson africaine ?

Comme vous l’aviez constaté, J’ai été nommée le samedi 23 mars 2019, à Paris, Ambassadrice de Bonne Volonté du Prix Miriam Makeba de l’Union Internationale des Journalistes Africains pour l’Afrique.
Ce titre m’a été décerné par le Président Lanciné Camara devant un parterre des invités d’Honneur, des représentants du monde de la culture, de l’économie, des finances et de la communication, amis et parents, venus reconnaître et honorés mon parcours de deux décennies d’un travail acharné et d’une solide expérience dans un monde de plus en plus
vulnérable.

Ce Prix qui porte le nom de la légendaire Miriam Makeba est une idée sublime du Guinéen Lanciné Camara, journaliste président de l'Union Internationale des journalistes africains pour exprimer l’attachement de la Guinée et se veut être un hommage à une figure emblématique, comptetenu de son lumineux parcours et de son dynamique combat pour la Paix, la Culture, la Liberté ,la Tolérance et le vivre-ensemble à travers ses chansons, au moment où son pays, l’Afrique du Sud faisait face à la
ségrégation raciale.

Il est intéressant de rappeler que la Guinée et son Président de l’époque Ahmed Sékou Touré ont joué un rôle primondial dans la vie de la chanteuse Miriam Makeba. Ceci, durant plus de 25 ans de liens très étroits avec la Guinée qui devient sa deuxième patrie sur le continent africain.Cette récompense est aussi pour encourager les femmes et les hommes du continent qui s’investissent en faveur de la Paix, de l' innovation du rayonnement culturel de l'Afrique et qui encouragent sa jeunesse.

Mais au-delà, cette distinction honorifique du Prix Miriam Makeba permet à l’Union Internationale des Journalistes Africains et à son Président , à travers une approche pluridisciplinaire et dans la logique d’un devoir de mémoire de saluer des hommes et des femmes qui ont marqué l’Histoire de l’Afrique, de par leurs actions, détermination et engagement en faveur de leur pays respectif et du panafricanisme tels que: Cheikh Anta Diop, Kwame Nkrumah, Patrice Lumumba, Nelson Mandela, Thomas Sankara, Léopold Sédar Senghor, etc…, tout autant que des personnalités éminentes issues du monde politique, économique, social, culturel et scientifiques de grande valeur, récompensés pour la qualité remarquable de leurs travaux et leur apport fondamental aux progrès de la société africaine.
 Image result for agnes lorougnon

Recevant ce prix,vous avez été consacrée Ambassadrice de Bonne Volonté .Que recouvre ce terme ?

Etre Ambassadrice de l’UIJA pour l’Afrique, c’est devenir le porte-parole de millions d’hommes, de femmes, de jeunes et d’enfants qui vivent dans une précarité extrême. Dans le cadre de ma mission, je sortirai du schéma de solidarité traditionnel de l’assistanat des populations africaines et je consacrerai mon soutien à la mise en avant d’une vision entrepreneuriale et de plaider auprès des décideurs ma contribution à la volonté de valoriser les femmes, de plaider pour un meilleur avenir de la jeunesse africaine et de l'Enfant. Notamment dans les domaines de l’Education, de la Culture, de l’autonomisation des agricultrices rurales africaines, du réchauffement climatique, de la malnutrition infantile, des inégalités entre les hommes et
les femmes qui ont été le socle du combat de Miriam Makeba.

Quels sont selon le jury,les éléments qui ont plaidé en votre faveur et justifient votre choix ?

Le jury composé de membres de diverses nationalités du monde de de l’économie, de la culture, des arts, de la communication, de la communauté des marraines et des parrains, a toujours voulu rester fidèle à sa vocation de sérieux, force morale, volonté sur les engagements humanitaires. Son choix de distinction témoigne donc des critères de l’excellence aux valeurs de solidarité et d’actions d’aide aux populations en difficulté dans le monde et notamment, en Afrique, au profit des pays et ses régions tels que : Le Mali, la Côte d’Ivoire, la Mauritanie, la République Démocratique du Congo, le Congo Brazzaville, la Centrafrique, le Burkina Faso, le Sénégal etc..

C’est le fruit d’un long travail acharné de plus de 20 ans au sein de mon
ONG Coopération Europe-Afrique pour le Développement et de d’autres structures partenaires pour soulager des populations nécessiteuses qui a été approuvé par le jury. J’ai mené dans plusieurs pays africains des actions de parrainage d’enfants, jumelage d’établissements, collectes et récupération de manuels scolaires, secondaires et universitaires, d'intervation dans les domaines de la Santé, la Formation, Ia Culture, Ia Promotion Féminine, I'Agropastoral, I'Alphabétisation, l'Adduction d'eau,Protection de l'environnement et l'Assainissement urbain et rural.Je pense, c'est la somme de toutes ces actions qui m'amène vers cette nomination.

On peut le dire,après la distinction le plus dure commence. Quelsera votre plan d'action à moyen et long terme dans le cadre de ce
Prix ?

En effet, comme vous le dites et l’avez souligné, je n’ignore pas que c’est une lourde responsabilité mais j’entamerai ma mission avec sérénité et dévouement. C’est un terrain qui m’est familier.
Dans le cadre de mes fonctions d’Ambassadrice de Bonne Volonté qui me donne mandat de 5 ans et renouvelable, j’ai élaboré avec l’ensemble de mon cabinet, une feuille de route afin d’identifier nos priorités d’actions et comment atteindre nos objectifs à court et moyen terme. 

Dans un premier temps, nous mettrons l’accent sur des actions de mobilisation et de communication auprès du grand public et ensuite la mobilisation des ressources pour nos projets axés sur des thématiques variées telles que l’autonomisation économique des femmes et des agricultrices, l’immigration clandestine des jeunes africains vers l’Europe, la lutte contre la prostitution, l’insertion des jeunes etc…

Au-délà du Prix, vous semblez avoir une réelle affection pour Miriam Makeba. Y- a t-il une raison ?

Lorsque l’on mesure à quel point toutes ces femmes telles que Miriam Makeba, Winnie Madikizela Mandela, Lillian Ngoyi, Albertina Sisulu, Helen Suzman en Afrique du Sud, Rosa Parks, Angela Davis du côté des
Amériques, sans oublier Hadja Mafory Bangoura, Marie Koré en Afrique subsaharienne, ont été opiniâtres dans leur lutte face l’apartheid, la ségrégation raciale, l’indépendance . Elles avaient en commun le destin d’un idéal d’une société libre et d’humanité dans laquelle tous les individus vivraient en bénéficiant de chances égales pour leur pays respectif. Elles se sont battues toutes leur vie pour les droits des noirs . Nous ne pouvons que leur devoir respect, déférence et consideration à ces égeries emblématiques.

Pour revenir à la légendaire Miriam Makeba, elle fut une chanteuse et militante jusqu’à sa mort. “Mama Africa” avait toujours rêvé d’une grande Afrique Unie et de Paix. Engagée dans la lutte contre l'apartheid, Makeba dénonce à travers ses chansons, la ségrégation raciale et magnifie la tolérance, la liberté et le vivre-ensemble.

Mais ses prises de positions contre le gouvernement ségrégationniste lui vaudront un exil de 31 ans et déchue de sa nationalité sud-africaine en raison de sa participation au film “Come Back Africa.”
Son rapprochement et son engagement aux côtés de certains dirigeants africains dans un contexte historique des années de la lutte contre l’impérialisme et le colonialisme et des indépendances africaines a eu une influence sur l’évolution de sa carrière. Par exemple, Miriam Makeba tisse ainsi des liens étroits avec le Président guinéen Sékou Touré et gagne son entière confiance. 

Que pensez-vous des pouvoirs politiques en Afrique surtout relativement à leurs interventions dans les domaines comme la santé,l'éducation, la culture ?

Les pays africains ont consenti ces dernières années des moyens considérables pour accroître le niveau d’éducation de leurs populations. Il faut poursuivre dans cette voie.Cependant, avec l’accroissement des populations et des effectifs scolarisables, j’estime qu’il reste beaucoup à faire.
L’Afrique n’a d’autre choix que d’effectuer d’énormes progrès en matière de santé, mais aussi et surtout d’éducation et la Culture qui ont une importance sur les grands enjeux mondiaux.

Vous conviendrez avec moi que l’Education est un facteur décisif et un vecteur de l’émancipation, du développement durable, politique, économique, social d’une Nation. J’exhorte donc nos gouvernants africains à accorder une priorité absolue, et à mettre en place des politiques cohérentes notamment en matière d’Education, Santé et de la Culture et que ces domaines essentiels soient véritablement le point de confluence de toutes les convergences de nos sociétés africaines. Ainsi, nous pourrions jouir d’ un climat de paix, de cohésion, de partage et de rapprochement entre nos populations.

Récemment la France a décidé de rétrocéder à l'Afrique ses objets d'art dont elle a été spoliée. Quels commentaires cela vous inspire ?

Oui, je me souviens bien que cet engagement pris par le Président Emmanuel Macron lors de son voyage à Ouagadougou, au Burkina Faso de restituter des objets d’art spoliés à l’Afrique avait suscité des débats de vives passions tant en France qu’en Afrique.

Il est lieu de rappeler que les trésors de l’Afrique dépouillés et exposés comme des butins de guerre dans les musées français sont comme suit: 90.000 objets provenant d'Afrique subsaharienne se trouvent actuellement dans les collections publiques françaises, dont 70.000 au musée du Quai Branly à Paris. Les 20.000 autres sont réparties dans d'autres musées ou villes portuaires dont Bordeaux, Nantes et Marseille. Au-delà du simple aspect touristique, ces objets revêtent un caractère symbolique et parfois religieux, sacrés pour les pays africains.

Pour moi, de prime abord, la vision de cette initiative de la France qui participe à la restauration de la mémoire et conscience historique de l’Afrique est salutaire. Car, la France vient tout d’abord rassurer l’Afrique d’une longue amitié et taire les multiples soubresauts qui ont profondément marqué ses relations avec son pré-carré .Donc, pour mieux appréhender ce geste, il serait utile de l’analyser sur le plan grandement politique qui en outre, la France s’être révélée particulièrement respectueuse de la dignité et des valeurs culturelles reconnues des africains.Il appartient désormais aux africains d’exploiter au mieux l’appropriation de notre patrimoine culturel et d’en faire une valeur ajoutée dans nos musées locaux.

Désormais auréolée de votre titre d'Ambassadrice de Bonne Volonté, comptez-vous rencontrer certains chefs d'États Africains pour leur faire des suggestions dans le cadre de votre mission ?

 
Au nom de ces millions d’hommes et de femmes et d’enfants qui vivent dans l’incertitude et la misère et malgré le combat de Miriam Makeba et toutes ces bonnes volontés, L’Afrique continue de faire face à cet immense défi : celui de la faim, qui ne cesse de progresser, entravant toute possibilité de développement durable du continent. Ce sont aujourd’hui plus de 239 millions de personnes qui souffrent de la sous-alimentation et de la pauvreté en Afrique, soit un africain sur trois.

J’attends donc jouer un rôle de premier plan dans la sensibilisation en faveur de la solidarité pour donner écho aux souffrances de ces personnes.Je rencontrerai bien évidemment divers chefs d’Etat et des dirigeants mondiaux et la société civile, les médias, pour soulever et transmettre mes messages dans le contexte de situations humanitaires les questions sur l’immigration clandestine, la jeunesse, l’agriculture, la femme, la malnutrition infantile etc..

D’ailleurs, mon équipe et moi effectueront un voyage dans quelques 2 mois sur invitation officielle d’un pays africain pour m’adresser aux femmes, aux jeunes et aux cadres. C’est une démarche rassurante.

Avez vous un dernier mot ?

“La solidarité s’élève au rang de vertu sociale lorsqu’elle peut s’appuyer à la fois sur des structures de solidarité, mais aussi sur la détermination ferme et persévérante de chaque personne à travailler pour le bien commun, parce que tous nous sommes responsables de tous.”

Miriam Makeba en son temps avait rêvé d’une Afrique Unie. Elle a sans cesse cherché à promouvoir l’Unité des Nations de son continent africain et a constamment rappelé le rôle de la jeunesse et de la femme dans le choix d’un engagement d’une Afrique émancipée. Miriam Makeba prônait la valorisation de nos cultures avec pour particularité l’empreinte de l’entrepreneuriat.

A mon tour de poursuivre cette voie , avec la sérénité et la diligence et je profite de cette occasion pour formuler mes voeux fervents de fraternité et de solidarité, d’unicité des peuples noirs.

Ces quelques pistes de réflexions sur la contribution de Miriam Makeba et des femmes et hommes d’avant- garde au développement durable de l’Afrique met encore plus en lumière la pertinence des objectifs de ma mission humanitaire, car c’est à travers une action forte des africains orientée vers la mobilisation des ressources en direction des projets à impact sur la réduction de la pauvreté, que nous ferons de la promotion du développement de l’Afrique, une réalité.
Image result for agnes lorougnon

Je vous remercie encore votre interview et je voudrais vivement compter sur l’implication des médias qui doivent jouer un rôle prépondérant dansle processus de la construction de l’avenir de l’Afrique et en faveur de la Paix dans nos pays.
Que Dieu bénisse l’Afrique pour une Paix Durable.
S.E.M.
Agnès Lorougnon

INTERVIEW REALISEE PAR:
AgatheWinceli (INI)
Edouard Yro,(INI)

Votes  
3.5/5 (358 times)

  Commentaires


Aucune Réaction, Soyez le premier à réagir
 
 
 Dans la même catégorie

ACTUALITES

17-09-2019
SOYEZ HONNETES ET ASSUMEZ VOTRE PART DE RESPONSABILITE (par Edouard Y.Gozz)
Pour une ènième fois Fatou Bensouda vient d'avoir raison de nous. Faut-il vraiment s'en étonner

ACTUALITES

16-09-2019
TRADUCTION FRANÇAISE DE L' APPEL DE FATOU BENSOUDA...
Avant: Le juge Chile Eboe-Osuji, le président du jury, Howard Morrison Le juge Piotr Hofmański

ACTUALITES

12-09-2019
LE MINISTRE AUGUSTIN KOMOE RAFRAÎCHIT LA MÉMOIRE AU PDCI.
Depuis la reprise du dialogue politique sur la réforme de la CEI et du cadre électoral ivoirien, l

ACTUALITES

11-09-2019
CÔTE D'IVOIRE:VRAIMENT DIFFICILE D'ETRE OPPOSANT !
Être opposant n’est pas du tout facile. L’opposition c’est la galère, ce sont les difficu

ACTUALITES

11-09-2019
POLITIQUE-CRITÈRES D'ELIGIBILITE:QUE LE PDCI ASSUME .
L'article 177 de la nouvelle constitution dit en gros que pour faire des changements dans la constit

ACTUALITES

06-09-2019
PLATEFORME DE L'OPPOSITION:LE FPI SOUHAITE BON VENT AU PDCI
Mise au point du FPI Le mercredi 04 septembre 2019, réagissant à l'interview du Président du F

 REGARDER I-VOIRENEWS TV
 ESPACE MEMBRES
 SORTEZ AVEC LE SOURIRE
aaa


 TITROLOGIE


Radio Ivoire News Info
Likeup.fr - Plus de Likes, Followers, Google+, Vues et d'abonnes !
 SONDAGE
 NEWSLETTER
Rester informer des dernières nouvelles de l'actualité Africaine